Amor fati

News
Disques
Concerts
Residences
Actions Pedagogiques

Médiation & Sensibilisation
Musiciens
Presse
Contact
Liens
Newsletter


Troppo tintu è addivintatu lu munnu | FATUM 010 | épuisé | sold out
(exemplaires disponibles  / available on :  www.allumesdujazz.com)
gianni grégory fornet - guitare solo
avec la participation de tuan anh bui (voix)



Parution septembre 2007
Stickers et conception graphique : Jean-Michel Bruyère
Exemplaires uniques - série limitée à 500 exemplaires

Composition, guitare et échantillonneur par Gianni Grégory Fornet. Enregistré en direct durant l'mois d'août 2006 à la Chapelle Fromentin. Avec, pour une plage, la participation de Tuan Anh Bui (voix). Mixage et mastering réalisé par Nicolas Barillot au mois d'janvier 2007.

Metamkine

Jolies miniatures, ambiances éthérées et chanson. Des manières de soundtrack imaginaire. Et grosso modo ça louche vers Ribot, Frisell.

Rigobert Dittmann - Bad Alchemy Magazin
Der polyglotte GIANNI GRÉGORY FORNET hat sich vor allem durch Tanztheatermusiken für Régine Chopinots Giap Than (2005) und Les Garagistes (2007) einen Namen gemacht. Troppo tintu è addivintatu lu munnu (FATUM 010, 2007) fabrizierte er allein mit Gitarre & Sampler. Stakkatos repetieren, loopende Figuren neigen ins Melodiöse, auch leicht Exotische, die einzelnen Noten kommen wie verbeult und halb rückwärts daher, was ihre Schönheit nur hebt wie eine verwegene Nase oder ein schiefer Zahn. 7 Stücke gibt es, kurze und kindlich simple wie ‚Flûte‘ oder ‚Luidonneton‘ bis zum ausgedehnten ‚Os 20‘33‘‘‘. ‚Hay Tro Vè Day‘ wird gesungen von Tuan Anh Bui, einem der Giap Than-Tänzer. Es liegt nahe, sich Tanzbewegungen einzubilden, ob beim motorisch angerockten, meist zweistimmigen ‚Ohçam‘ estégal!‘ oder dem federnden ‚Danstinclub‘ mit seinen psychedelischen Zwirbeln. In ‚Os...‘ kommen alle Fornetismen dann zusammen.

Claude Chambard - Journal des Allumés du Jazz, 1er trimestre 2008.
Véranda : gouttelettes sonores, clarté du matin, rosée sur le jardin, chaises longues et table blanche, plantes grasses et orchidées rares, la guitare de Gianni Grégory Fornet et une fois la voix de Tuan Anh Bui. Une enchevêtrement de couleurs, de rayons, de friselis, de courses croisées… Une danse sans fin…